Dans quelle mesure les réseaux sociaux profitent-ils aux entreprises ?

LES ENTREPRISES SURFENT SUR LA VAGUE DES RESEAUX SOCIAUX

Dans le sillage du phénomène Facebook en 2004, les réseaux sociaux ont envahi nos écrans, au point que les entreprises lorgnent aujourd’hui sur ces plateformes où la limite entre public et privé est de plus en plus floue.

Si les entreprises n’hésitent plus aujourd’hui à avoir recours aux services d’un community manager, destiné à gérer et promouvoir sur internet l’image d’une marque ou d’un produit, c’est simplement que les Facebook, Instrangram et autres Twitter se révèlent être de formidables outils de communication. Si les marques ont un temps craint qu’Internet offre une tribune au consommateur pour manifester son mécontentement, nombreuses sont celles qui ont décidé de tourner la situation à leur avantage. Que ce soit pour gérer son image ou promouvoir des événements, les réseaux sociaux sont autant de pages de publicité que nous dévorons avidement. L’entreprise 2.0 répond aux questions des internautes sur son compte Twitter, organise des concours sur Instrangram pour promouvoir son image, diffuse ses publicités sur sa page Facebook. A tel point que créer le buzz est devenu le passe-temps favori du publicitaire moderne. Mais hors de question d’appâter au hasard le client potentiel parmi la foule des internautes. Car les réseaux sociaux forment aussi une formidable base de données, que les marques s’arrachent à prix d’or.

Une transparence qui a ses limites

Nous nous rendons complices de la publication de nos goûts ou opinions, et les publicitaires ne sont pas les seuls en quête de ces informations. Car si les Viadeo et LinkedIn se revendiquent clairement comme des réseaux professionnels, il n’est pas rare qu’un recruteur parcoure la page Facebook de ses candidats pour se faire une idée de leur personnalité. La frontière entre vie professionnelle et vie privée est alors bien vite franchie, et le risque de n’être pas retenu du fait de ses orientations politiques ou religieuses par exemple n’est pas exclu.